Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Bremen, le 17 Août 1866.

Messieurs Roger & Cie,

Bruxelles.

Messieurs,

Les infirmités inséparables de la vieillesse m'engagent à renoncer aux affaires du commerce, que je remets dès ce jour entre les mains de mes deux fils pour qu'ils les dirigent en leur nom.

En vous annonçant ce changement, je vous prie de vouloir bien continuer avec eux votre correspondance, et prendre note de leurs signatures.

Je suis avec la plus parfaite estime,

Votre très-obéissant serviteur,

Franz Meyer.

M. LOUIS MEYER signera: MEYER FRÈRES.

KARL MEYER signera: MEYER FRÈRES.

Bordeaux, Aug. 18th, 1866.

Messrs. Thomas & Co.,
London.

Gentlemen,

It is with deep regret, that I have to inform you of the the sad and premature death of my husband Mons. Martin Auber, only existing partner of the firm of Auber & Co., of this town.

As both my sons are still too young to continue the firm founded by their father, I have but to fulfil the sad duty of thanking my late husband's correspondents for their confidence, and to inform them that the firm Auber & Co. has ceased to exist and that I intend to superin. tend the liquidation myself.

Begging you to take note of my signature, I have the honour to be,

Gentlemen,

Your obedient servant,

Marie Auber, Widow:.

Mme. AUBER will sign:

AUBER & Co.

In liquidation.

Bordeaux, le 18 Août 1866.

Messieurs Thomas & C*•,

à Londres.

Messieurs,

C'est avec la plus vive douleur, que j'ai à vous annoncer la perte douloureuse et prématurée de mon époux, le sieur Martin Auber, seul chef de la maison Auber et Cie., de cette ville.

Comme mes deux fils sont encore trop jeunes pour diriger la maison fondée par leur père, il ne me reste que le triste devoir de faire mes remerciements aux correspondants de feu mon mari pour la confiance qu'ils lui ont accordée et de les prévenir que la maison Auber et Cie. n'existe plus, et que je dirigerai la liquidation moi-même.

En vous priant de prendre note de ma signature et avec l'assurance de ma parfaite considération,

J'ai l'honneur d'être,

[ocr errors]

Votre humble servante,

Mme AUBER signera:

Marie Auler uцеше.

AUBER & C1,

En liquidation.

Messrs. Lafitte,
Paris.

Gentlemen,

Havre, Aug. 19th, 1866.

We beg to confirm our letter of the 26th of July, and request you to be good enough to let us know your opinion of the solvency of Messrs. Henry Smith Bros., who have referred us to you for the said information.

We shall be obliged if you would also indicate to us the amount of credit we may safely accord them.

You may rely upon our discretion.

Merivale Brothers.

Messieurs Lafitte,

à Paris.

Messieurs,

Le Havre, le 19 Août 1866.

Nous vous confirmons notre lettre du 26 Juillet dernier, et vous prions de vouloir bien nous donner des renseignements sur la solvabilité de MM. Henry Smith frères, qui nous ont indiqué votre maison comme pouvant nous les fournir.

Vous nous obligeriez aussi en nous indiquant l'étendue du crédit que vous jugeriez convenable de leur accorder.

Vous pouvez compter sur notre discrétion.

Merivale frères.

« AnteriorContinuar »